Autour de la thèse // Sur les traces des étudiants indiens à Londres (2)

Pour la première fois, j’ai délaissé les archives de la British Library pour visiter de nouveaux centres d’archives…

Épisode 2 : Dans les archives d’Inner Temple… 

Les premiers étudiants indiens à se rendre au Royaume-Uni pour poursuivre leurs études ont d’abord privilégié les études de droit ainsi que la préparation du concours de l’India Civil Service, c’est-à-dire la fonction publique en Inde coloniale. Ainsi, les Inns of Court de Londres accueillent très tôt, dès les années 1850-1860, de jeunes Indiens désireux de passer le barreau pour devenir barrister, avocat du barreau. Ils sont en concurrence avec les avocats formés en Inde, les vakils. Les concurrences et les différences de statut entre barristers et vakils font d’ailleurs débat tout au long de la période. Il est souvent jugé que les études pour devenir vakil sont plus complexes et qu’ainsi, un voyage jusqu’en Angleterre, permet d’obtenir plus facilement le titre d’avocat, si l’on excepte évidemment le coût financier de ce séjour métropolitain.

Parmi les quatre Inns of CourtLincoln’s Inn, Gray’s Inn, Middle Temple et Inner Temple – seulement le dernier propose une base de données en ligne. Celle-ci m’a permis de déterminer qu’entre 1850 et 1940, 626 étudiants originaires d’Inde – « indigènes » ou « Anglo-Indiens » – ont fréquenté Inner Temple. Ce chiffre est conséquent et je suis actuellement de construire ma propre base de données à partir des informations disponibles : âge, adresse, date d’entrée et d’accès au barreau, profession et adresse du père, etc. Premières tendances : l’intégration progressive des « natifs » au milieu des « Anglo-Indiens » ainsi que la prédominance de Calcutta et de la présidence du Bengale en général comme territoire d’origine.

Source : www.innertemplearchives.org.uk

Pour compléter cette première trouvaille, je me suis rendue le 6 novembre aux archives d’Inner Temple, au 3 King’s Bench Walk à Londres. Après avoir attendu 20 minutes à la mauvaise adresse – pour ma défense, les rues étaient numérotées en continu et pas en alternance de chaque côté de la route et je ne le savais pas – j’ai rencontré Celia Pilkington, l’archiviste d’Inner Temple.

La mauvaise porte…

Son bureau est situé dans le basement du bâtiment et offre un cadre très cosyune fois que le chauffage a été allumé. Pour l’anecdote, Celia passe en boucle des CDS de musique classique, ce qui renforce l’atmosphère particulière du lieu.

Et finalemet, 3 King’s Bench Walk.

Ma venue ayant été préparée la semaine précédente – il faut prendre rendez-vous pour accéder aux archives – et quelques documents m’attendaient sur mon bureau du jour : il s’agissait de rapports du comité des étudiants ultramarins d’Inner Temple. Ces rapports sont regroupés dans des volumes, par année, avec l’ensemble des rapports et notes sur les différents comités de l’institution. Ainsi, on y trouve également les rapports des comités des bourses ou encore le comité de l’association des barristers du Punjab. Seul hic : les documents correspondent essentiellement à l’entre-deux-guerres.

Source : Inner Temple Archives, Book of Committees, 1918

Pour les périodes antérieures, j’ai d’abord travaillé sur l’index des minutes afin d’y détecter toute information concernant les étudiants indiens. On y trouve principalement des requêtes de la part des étudiants afin d’être exemptés de certains examens – principalement le latin, pas ou peu enseigné en Inde –  ou de changer d’Inn of Court. Après avoir déchiffré l’écriture du secrétaire, il ne restait plus qu’à noter les références pour retrouver les documents dans les livres dédiés aux minutes.   

Source : Inner Temple Archives, Minutes – Index.

Enfin, j’ai sélectionné quelques noms d’étudiants afin de tenter de consulter leurs dossiers individuels. Malheureusement, pour le XIXe siècle, l’archiviste n’a pas retrouvé certains dossiers : ont-ils été transférés en Inde pour justifier des études des barristers indiens ? Peut-être que mon voyage prochain à New Delhi et Calcutta me le dira ! J’ai pu tout de même consulter la fiche d’admission du premier étudiant indien d’Inner Temple :

Source : Inner Temple Archives – Fiche d admission d Aviet Agabeg

Ainsi que les dossiers de trois anciens étudiants illustres : Gandhi, Nehru et Krishnavarma.

Prochaine étape : les fonds du Maria Grey College à la Brunel University.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.