A propos SLJ

Parisienne d'adoption depuis 2012, enseignante depuis 2013, doctorante en histoire contemporaine depuis septembre 2015.

Prologue // pourquoi « Voies étudiantes » ?

Bonjour et bienvenue 🙂

Plusieurs fois, l’idée d’un carnet en ligne m’avait traversé l’esprit.

D’abord m’était venue l’idée d’écrire et de partager mon expérience liée à mes voyages de recherches, en Asie et ailleurs. Dès lors, je voulais aller au-delà d’un blog photo touristique, copie d’un album photo déjà présent sur certains réseaux sociaux.

Puis, après quelques mois de thèses, la multiplication de rencontres – dépassant le contexte académique – m’a peu à peu fait comprendre la dimension humaine d’une thèse. Cette dimension parallèle à la dimension purement académique de mes recherches me tient à cœur et repose sur le partage (d’expériences, de savoirs…) : pourquoi ne pas partager encore davantage ?

Carnet de route(s), carnet de rencontre(s) mais aussi carnet de lectures, les idées étaient là, nourrissant d’ores et déjà mes recherches. Il ne me manquait que le déclic.

Ce carnet de recherches est donc né aux lendemains d’une formation suivie en décembre 2016 à la Bibliothèque Interuniversitaire de la Sorbonne – aka la BIS – portant sur la visibilité sur Internet. Les intervenants carnetiers, et en particulier, Caroline Muller à l’origine d’acquis de conscience et que je ne peux que remercier pour ses précieux conseils, ont fait preuve d’un enthousiasme communicateur.

La voie du doctorat est une voie évolutive et mouvementée – dans le bon sens du terme – la naissance de ce carnet un an et quelques mois après les débuts de ma thèse et environ trois ans après mes premières recherches sur les étudiants coloniaux, en est un excellent témoin. Ce carnet est donc amené à connaître des évolutions diverses, au fil de ma recherche.

J’espère que vous passerez un excellent moment ici ! Bonne visite !